Station wagon
Share
J'aime 1 Je n'aime pas Favoris Partager

Tu viens de lire le Châtelaine
Je tiens le volant dans mes mitaines
Tu fixes mon chandail de laine et tu cries « Eugène
Je veux te caresser l’abdomen »
« Joues-tu le rôle d’une comédienne?
T’as passé le cap de la soixantaine
On est marié depuis des siècles et des siècles amen
On ne se donne que des migraines »

Mais qu’est-ce qui te prend Madeleine
T’es rendue hot comme du poivre de Cayenne
T’es une vraie olympienne, une magicienne
Les hormones sautent dans nos veines
Tu cries plus fort que tante Germaine
J’ai les jambes par-dessus et par-dessous les tiennes
On pousse plus de vent qu’une éolienne
Dans le siège d’la station wagon

À la radio joue Beethoven
C’est romantique pour un soir de semaine
Oui j’ai mauvaise haleine et j’manque d’oxygène
Mais je tiens mon bout sans « Viagraine »
Un bâton de taille moyenne
La moyenne au bâton était nulle avant que j’apprenne
Que tu me considères comme un spécimen
Un spécialiste du domaine

Assis sur un bol en porcelaine
Je lis l’article qui t’inspire dans le Châtelaine
Pour que la sexualité soit saine
Faut s’donner la peine et manger de la laitue romaine

Si nous étions dans la vingtaine
Ce serait toi qui aurais la grosse bedaine
Et la maison serait pleine d’enfants
Qui s’entasseraient dans la station wagon

Copyright:
paroles et musique : D. Léger
5.9K
Français (Acadie)
Ajouté par: FrancisMorin, November 29, -0001 at 07:00pm
Plus de paroles par Daniel Léger
Commentaires
Toutes les paroles appartiennent à leurs auteur respectif. Les Paroles sont proposés à des fins éducatives seulement.
© Copyright 2007 - 2020, Tous droits réservés, CajunLyrics.com